︎


A PROPOS D’UNE CHAMBRE OCCUPÉE (VISION D’UNE SOIRÉE D’OCTOBRE 1961) , 2020

Un Homme sort pour rejoindre une marche pacifique pour l’Indépendance de l’Algérie un soir d’octobre 1961 à Paris. Il s’apprête à plonger dans le noir la pièce qu’il quitte. Un instant figé par la photographie de Wiame Haddad qui nous dévoile, presque à échelle réelle, tous les détails de cette “chambre” reconstruite à la manière d’un décor de cinéma. Ce décor est le lieu d’une action que l’on ne voit pourtant pas. L'événement historique se joue hors champ. C’est l’invisible Histoire, tant elle est aujourd'hui encore minorisée, que l’on cherche à rejouer pour en saisir, à travers le mensonge de la reconstitution, une vérité. L’oeuvre de Wiame Haddad se veut manifeste à la manière de ces peintures magistrales qui représentent l'événement historique, pourtant de l’Histoire nous ne verrons que des fragments d’un quotidien et d’une intimité : des draps froissés, un journal ouvert, un petit soldat, une bouteille de lait, un plateau d’échecs, etc. Des quelques détails qui s’échappent du décor (une date, une heure, une identité) une tension politique se dégage : celle d’une soirée de massacre des algériens par l’Etat français mais aussi celle d’une future Indépendance d’un pays alors en pleine guerre avec ses colonisateurs.

Léa Morin.




 

Ratonnades à Paris Collectif 1961, Cahiers Libre n°29





À Propos d’une chambre occupée (vision d’une soirée d’octobre 1961), 2020

Vue de l’exposition Personelle  In Absentia  à Galerie Eric Dupont .
2021-2022


La chambre, ESPACE INTIME ET POLITIQUE. D’OCTOBRE 1961 AUX «BICOTS NÈGRES, VOS VOISINS».

Exposition CINIMA3 .
 
Au 18, Derb el Ferrane, Riad Laarouss, Marrakech-Medina

Curatrice Léa Morin



Etude autour de  A propos d’une chambre occupée (vision d’une soirée d’octobre 1961), 2020
avec Samuel Charbonnot




Hors - titre, 2021, 4’23
Film Super 8

Production :
Léa Morin
Image :
Jake Weiner
Montage :
Randa Maroufi  
Lumière: 
Michaël Capron
Décors:
Samuel Charbonnot